Ontologie, théorie et gouvernance des organisations ou la question de l'Être aux fondements des enjeux de l'Organisation - Université de Bourgogne Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue La Revue des Sciences de Gestion Année : 2011

Ontologie, théorie et gouvernance des organisations ou la question de l'Être aux fondements des enjeux de l'Organisation

Résumé

[English] Ontology, theory and organizational governance or the question of Being to the foundations of the challenges of the Organization The philosophers who have looked further into the question of ontology, of knowledge of one is to be, have showed that the person is thrown into the world but also that the person is not limited to this field of being an intrasociety man. The person also has his or her unicity in its deepest Being. In addition, this depth of the person leads to the relation with the other. How does the governance of the organizations integrate this dimension ? Moreover, can it, if not to support, but at least to allow the development of this freedom and this truth of the persons ? By reconsidering the objectives of the organizations, to associate with the dimension of the efficient management of the resources a dimension based on the community of the people, ontology makes it possible to contribute to the taking into account of the requirements of our modern society. In the same way the mechanisms of governance, reconsidered with the lighting of ontology result redefining the place of the systems of remuneration and in differently considering the role of the processes of control of the top executives by the non-executive directors.
Les philosophes ayant approfondi la question de l’ontologie, de la connaissance de l’être, ont montré que la personne est jetée dans le monde mais qu’elle ne se limite pas à ce domaine de l’étant intra-mondain. Elle a également son unicité dans son Être le plus profond. Et cette profondeur de la personne débouche sur la relation à l’autre. Comment la gouvernance des organisations intègre-t-elle cette dimension et peut-elle, sinon favoriser, du moins permettre le développement de cette liberté et de cette vérité des personnes ? En repensant les objectifs des organisations, pour adjoindre à la dimension de la gestion efficiente des ressources une dimension fondée sur la communauté des personnes, l’ontologie permet de contribuer à la prise en compte des exigences de notre société moderne. De même les mécanismes de gouvernance, repensés avec l’éclairage de l’ontologie conduisent à redéfinir la place des systèmes de rémunération et à envisager différemment le rôle des processus de contrôle du dirigeant par les administrateurs.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01347013 , version 1 (20-07-2016)

Identifiants

Citer

Benoit Pigé. Ontologie, théorie et gouvernance des organisations ou la question de l'Être aux fondements des enjeux de l'Organisation. La Revue des Sciences de Gestion, 2011, 251, pp.37-49. ⟨10.3917/rsg.251.0037⟩. ⟨hal-01347013⟩
36 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More