Sclérites et maladies systémiques : que doit savoir l’interniste ? - Université de Bourgogne Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue La Revue de Médecine Interne Année : 2018

Sclérites et maladies systémiques : que doit savoir l’interniste ?

Résumé

Scleritis is an inflammatory disease of the sclera; outer tunic of the eye on which the oculomotor muscles are inserted. It can be associated with a systemic disease up to one time out of 3. These associated diseases are mainly rheumatoid arthritis, vasculitis, including granulomatosis with polyangiitis in the first line and spondyloarthropathies. Before mentioning such an etiology, it is necessary to eliminate an infectious cause, mainly herpetic, which is regularly underestimated. The classification of scleritis is clinical. We distinguish between anterior scleritis and posterior scleritis. Anterior scleritis is diffuse or nodular, usually of good prognosis. Anterior necrotizing scleritis with inflammation is often associated with an autoimmune disease, necrotizing scleritis without inflammation usually reflects advanced rheumatoid arthritis. The treatment of these conditions requires close collaboration between internists and ophthalmologists to decide on the use of corticosteroid therapy with or without immunosuppressors or biotherapies.
La sclérite est une maladie inflammatoire de la sclère, tunique externe blanche de l’œil sur laquelle s’insèrent les muscles oculomoteurs. Elle peut être associée à une maladie systémique jusqu’à une fois sur trois. Ces maladies associées sont majoritairement la polyarthrite rhumatoïde, les vascularites systémiques, principalement la granulomatose avec polyangéite et les spondylarthrites. Avant d’évoquer une telle étiologie, il convient d’éliminer une cause infectieuse, principalement herpétique, probablement sous-estimée. La classification des sclérites est clinique. On distingue des sclérites antérieures et des sclérites postérieures. Les sclérites antérieures sont diffuses ou nodulaires, généralement de bon pronostic. Les sclérites antérieures nécrosantes avec inflammation sont souvent associées à une maladie auto-immune, les sclérites nécrosantes sans inflammation s’observent au cours des polyarthrites rhumatoïdes évoluées. Le traitement des sclérites associées aux maladies systémiques nécessite une collaboration étroite entre internistes et ophtalmologistes pour décider de l’utilisation d’une corticothérapie associée ou non à des immunosuppresseurs ou des biothérapies.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01922722 , version 1 (14-11-2018)

Identifiants

Citer

P. Bielefeld, D. Saadoun, E. Héron, S. Abad, H. Devilliers, et al.. Sclérites et maladies systémiques : que doit savoir l’interniste ?. La Revue de Médecine Interne, 2018, 39 (9), pp.711 - 720. ⟨10.1016/j.revmed.2018.02.001⟩. ⟨hal-01922722⟩
433 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More